La photo de la semaine

Rémunération de l'auteur

Amérique quand tu me tiens!!

            Toute passion vaut la peine d’être partagée et c’est chose faite aujourd’hui avec la création de ce blog. Comme le titre vous l’indique, j’aimerais parler ici de ce qui occupe une place importante dans ma vie : le monde hispanique. Mais pourquoi un tel attrait ? Comment ce monde s’est-il emparé de moi ? En fait, tout vient d’une enfance passée entre la France et cette Espagne que je vénérais et que j’idéalisais tant. Jamais je n’oublierai les odeurs qui envahissaient les ruelles de Hondarribia ! Jamais je ne cesserai de me remémorer ces villages médiévaux, cette Castille de Machado brûlée par le soleil de juillet. Jamais ne me quitteront les frissons que m’ont provoqués les tableaux de Goya, Vélasquez ou du Gréco. Et toujours je prendrai plaisir à lire et relire les plus belles pages de Cervantès, de Lorca ou de Galdos.  Tout n’était que fascination et quand il fut temps de choisir les études qui allaient peut-être me permettre de préparer ma future vie d’adulte, tout se bouscula et contre toute attente, adieu les désirs (et la fierté !) de peut-être devenir médecin, vétérinaire ou juriste. Seul m’importait l’enrichissement culturel et la possibilité de découvrir plus profondément ce monde hispanique que j’aimais tant. C’est alors que mes années universitaires m’ont comblé par l’étude de ces civilisations merveilleuses et de ces auteurs qui ont changé la face du monde des Lettres. Puis l’heure des voyages est venue et c’est stupéfait que j’ai mis une image sur l’anarchie mexicaine décrite par Carlos Fuentes, sur l’incroyable cité de Macchu Picchu, adulée dans les vers de Pablo Néruda ou sur ce Buenos Aires que Gardel évoque si souvent.C’est donc tout cela que je désire partager avec vous. Et ma plus grande joie serait de vous faire connaître ces peuples et ces contrées qui ne peuvent laisser quiconque indifférent. Je m’efforcerai donc de vous apporter un maximum de renseignements qui pourraient vous aider dans vos recherches ou tout simplement dans la préparation de vos futurs voyages. Pour le moindre doute, la moindre interrogation sur ce sub-continent, n’hésitez pas et contactez-moi. Cest avec plaisir que je tenterai de vous aider.

 

                                                                                  

                                                                               

Mardi 23 septembre 2008

  
                                                                                                         
             

         Aujourd’hui nous attendons l’orage, et la chaleur devient de plus en plus pesante sur notre Belle Europe. A part l’attente, que puis-je faire sinon vous proposer de traverser l’Atlantique et de nous diriger vers le sud du continent américain pour nous rafraîchir un peu dans l’hiver austral patagonique.
                     Quand on évoque l’Amérique du Sud, on s’attend principalement à la profusion de palmiers, à des plages paradisiaques et à un bal de samba à chaque coin de rue. Alors si vous me suivez, oubliez tout ça, et emportez plutôt gants, écharpe et un bon bouquin pour combler une tranquillité beaucoup trop pesante! 
                         Depuis quelque temps, la Patagonie est devenue une région assez prisée par les gens d’une relative célébrité. J’avoue que les paysages valent le détour de s'y attarder mais pour y passer sa vie, il faut au moins s’appeler Florent Pagny et pouvoir se payer le luxe de prendre un vol pour se rendre à New-York et voir un bon film au ciné!!!  
                Il est donc maintenant 15.30 et notre avion vient d’atterrir sur l’aéroport de El Calafate, au sud de la Patagonie argentine. Les 26° de Buenos Aires sont déjà loin, et les 3° diurnes sont, paraît-il, exceptionnels pour la saison (merci le changement climatique!!).
                
                 Une plaine à perte de vue sur la gauche,  un lac immense sur la droite. Au centre, Une route, une voiture sur cette route, et moi… Moi et ces vautours qui s’empressent autour du véhicule dans le seul espoir que je leur facilite la tâche en percutant une de leurs proies favorites.

                Du calme… Du calme… Et encore du calme… Trop de calme! C'est donc ça le bout du monde! Je dois m’y habituer. Demain, j’en profiterai pour visiter les parages. Mais que faire? Mais que voir? Les glaciers? ça me laisse de glace!! Mais, j’y suis, il faut donc que j’y aille !!!! Quel enthousiasme??????

                      

                        Et pourtant…

                   ... Un spectacle inoubliable!!!!  Effacez de votre mémoire cette image des glaciers d’un blanc immaculé. Seule une glace d’un bleu émeraude époustouflant m’entoure et me surprend. 60 mètres de haut, 15 km de long et 5 km de large!!! Le bateau s’approche et les oreilles, jalouses du bonheur des yeux, s’extasient désormais devant le  crépitement de cette falaise qui menace à tout moment de céder. C’est ça le Perito Moreno, le seul glacier au monde qui se soit stabilisé et qui ne subit pas encore le réchauffement climatique. Et j’aurais peut-être perdu ça????!!!!!
                Comme dans les Andes, on se sent vraiment tout petits et on se rend vraiment compte de l’inanité de l’homme sur cette terre. Nous ne sommes vraiment pas grand chose devant cette force de la nature.
                 Face à une telle émotion , je devais continuer mon exploration et on me parla d’un autre glacier : l’UPSALA, qui me réserva bien d’autres surprises. Il est tôt. Il fait froid. La route est longue pour traverser le lago argentino et passer dans les baies de Onelli et par le canal de Spegazzini. Le sommeil me guette et la solitude s’empare des dernières pensées de ma vie urbaine. Je ne suis plus là, sans pour autant être ailleurs.  Soudain, mon regard s’illumine, la flamme se ravive devant cet événement surprenant qui s’offre à moi : mon premier iceberg!! Les prémices de ce qui allait occuper ma matinée. Derrière lui, se succède une kyrielle de glaçons de toutes formes, de toutes tailles et de toutes les couleurs. Tout est nouveau pour l’européen que je suis et mes yeux ne savent plus où donner de la tête. L’appareil photo se fatigue mais en moi, jamais l'énergie n'a été aussi intense et mon esprit grave à jamais les sensations de ce spectacle magique.

 Comment y aller :

              De Buenos Aires, je ne peux vous conseiller que de prendre l’avion. trajet : environ 3h30 si les conditions météo et les volcans sont calmes!!! En ce qui concerne les compagnies aériennes, monopole comme toujours de Lineas argentinas bien qu’il y ait quelques rotations avec la LAN. Dans le premier cas, prenez vos précautions car les retards sont fréquents et les grèves inopinées. Comptez 250 euros aller-retour.

                 Une envie de bus : choisissez un bus cama, 59 heures de routes c’est plutôt fatigant! Réfléchissez quand même à deux fois cette possibilité car en plus de la perte de temps, les paysages sont monotones!!!! 

                 Pour se rendre sur les sites, ne prenez pas les transports en commun car ils ne vous conduiront qu’à l’entrée du parc (et non des glaciers!) ensuite il vous faudra prendre un taxi pour aller jusqu’au bout. de nombreuses agences vous proposeront des forfaits; faîtes le tour pour dénicher le tarif le plus intéressant. De toutes façons, si vous y allez juste pour voir le site, toutes offrent les mêmes qualités puisqu’elles ne fournissent que le transport. pour le trek sur la glace, privilégieez la sécurité!    

             Pour Upsalla, même si vous faites toutes les agences, les prix seront presque identiques car il y a un monopole d’une société sur la croisière.



Voilà en bonus quelques photos. Ne prenez pas froid!!

 

 


 
par Sébastien Poutrain communauté : Voyages commentaires (6)   
ajouter un commentaire recommander créer un trackback
Retour à l'accueil

Commentaires

difficile de trouver des mots pour qualifier la qualité de votre site. Un véritable enchantement. la beauté des mots se superpose à celle des images. Merci pour ce travail d'exception
Commentaire n° 1 posté par Suzanne il y a 3 jours à 18h15
Je crois être tombé sur un faiseur de rêves. Votre site est une vraie merveille.
Commentaire n° 2 posté par Jacques il y a 5 jours à 23h51
Une invitation au voyage au bout du monde. Une invitation au voyage au bout des mots. Une invitation au bout des sens. Quelle beauté! que d'émotion se dégage de vos textes! Bonne continuation. Avenir prometteur et désiré!!!!! Bonne chance et merci
Commentaire n° 3 posté par Sonia le 21/09/2008 à 12h12
bonjour,
fabuleux blog meme si l on voudrait en voir d avantage je pense que c est un travail de longue haleine,donc courage^^
je me permet de venir sur ton blog pour te poser deux trois questions,j ai trouvé ton blog sur un forum concernant le volontariat en amerique du sud.J ai commencer des etude d espagnol pour aprendre la civilisation hispano americaine,mais j ai arrété l année derniere,je ne supportais pas de voyager a travers des livres,je reve de voir ce continent de mes propores yeux.Et voila pourquoi je suis là;je recherche une association en argentine ( en priorité)pour trouver un travail et etre ainsi nourri logé en contre partie d heures de benevolat ou bien de travail dans une ferme bio,ou encore une assos qui protege l environement en replantant des arbres ce genre de projets.S'il y a moyen de rentrer en contact avec toi j aimerais discuter de tout ça avec toi.merci beaucoup^^

mon adresse msn:margomondal@hotmail.com
Commentaire n° 4 posté par marjorie le 19/09/2008 à 17h47
De loin le meilleur blog que j'aie pu lire sur l'Amérique Latine. C'est tellement bien écrit, ça m'a carrément donné quelques frissons!
Merci beaucoup,

Stephanie
Commentaire n° 5 posté par Steph le 16/09/2008 à 18h45
Un énorme merci pour ce message qui me touche énormément et qui me pousse à continuer à m'investir dans cette voie. encore merci et à bientôt.
Si vous avez des suggestions, je suis bien sûr preneur!
Réponse de Sébastien Poutrain le 16/09/2008 à 21h24
Quel plaisir de lire ces lignes! Et que dire des photos? Un réel enchantement!!

Chaque jour on découvre, on apprend, on change nos idées, on voit les choses autrement.
Je pense que ce blog est une nouvelle richesse qui vient s'incruster dans l'immensité de la toile qu'est le web.
Le récit interactif, le vécu qui se niche au bout de chaque phrase, les sensations qui s'immiscent en nous font de ce texte, écrit avec tant de poésie, un arrêt "magique" dans l'espace et dans le temps.
C'est vrai!!! La lecture de ces lignes m'a ravie! on s'y croirait...perdus dans ces paysages d'un autre monde!
C'est génial!
Bonne continuation Sébastien, et merci!!
Commentaire n° 6 posté par Malika le 06/09/2008 à 18h41

Un grand merci pour ce message plein de beauté, de gentillesse et d'émotion. Ca me fait vraiment plaisir que ce site vous plaise et qu'il vous fasse un peu rêver. A bientôt et encore merci


Réponse de Sébastien Poutrain le 13/09/2008 à 09h44

Trackbacks

Aucun trackback pour cet article
 
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur avec TF1 Network - Signaler un abus