La photo de la semaine

Rémunération de l'auteur

Amérique quand tu me tiens!!

            Toute passion vaut la peine d’être partagée et c’est chose faite aujourd’hui avec la création de ce blog. Comme le titre vous l’indique, j’aimerais parler ici de ce qui occupe une place importante dans ma vie : le monde hispanique. Mais pourquoi un tel attrait ? Comment ce monde s’est-il emparé de moi ? En fait, tout vient d’une enfance passée entre la France et cette Espagne que je vénérais et que j’idéalisais tant. Jamais je n’oublierai les odeurs qui envahissaient les ruelles de Hondarribia ! Jamais je ne cesserai de me remémorer ces villages médiévaux, cette Castille de Machado brûlée par le soleil de juillet. Jamais ne me quitteront les frissons que m’ont provoqués les tableaux de Goya, Vélasquez ou du Gréco. Et toujours je prendrai plaisir à lire et relire les plus belles pages de Cervantès, de Lorca ou de Galdos.  Tout n’était que fascination et quand il fut temps de choisir les études qui allaient peut-être me permettre de préparer ma future vie d’adulte, tout se bouscula et contre toute attente, adieu les désirs (et la fierté !) de peut-être devenir médecin, vétérinaire ou juriste. Seul m’importait l’enrichissement culturel et la possibilité de découvrir plus profondément ce monde hispanique que j’aimais tant. C’est alors que mes années universitaires m’ont comblé par l’étude de ces civilisations merveilleuses et de ces auteurs qui ont changé la face du monde des Lettres. Puis l’heure des voyages est venue et c’est stupéfait que j’ai mis une image sur l’anarchie mexicaine décrite par Carlos Fuentes, sur l’incroyable cité de Macchu Picchu, adulée dans les vers de Pablo Néruda ou sur ce Buenos Aires que Gardel évoque si souvent.C’est donc tout cela que je désire partager avec vous. Et ma plus grande joie serait de vous faire connaître ces peuples et ces contrées qui ne peuvent laisser quiconque indifférent. Je m’efforcerai donc de vous apporter un maximum de renseignements qui pourraient vous aider dans vos recherches ou tout simplement dans la préparation de vos futurs voyages. Pour le moindre doute, la moindre interrogation sur ce sub-continent, n’hésitez pas et contactez-moi. Cest avec plaisir que je tenterai de vous aider.

 

                                                                                  

                                                                               

Jeudi 13 novembre 2008

Photo prise en parcourant le Cayo Coco à Cuba.                                                           


            Jusqu’ici, les photos vous ont  émerveillés, la musique vous a enchantés, les textes parfois émotionnés mais il reste encore un sens que je n’ai toujours pas titillé : vos papilles.

            Alors pourquoi ne pas tenter de faire un tout en un et partir en voyage en se régalant de quelques recettes et de beaux paysages au passage.

 Paysages splendides de la région de Viñales -Cuba Certainement les plus beaux paysages de l'île

            En traversant l’Atlantique, une des premières îles que l’on peut visiter est le fameux Lézard Vert, plus connu sous le nom de Cuba. 
            Après 10 heures de vol et deux plateaux repas délicieux, nous voici donc arrivés à La Havane, une ville surprenante et attachante. Son côté un peu délavé et vieillot nous plonge dans les années cinquante quand la ville était ce qu'on appelait le "bordel des Etats-Unis". A cette époque, la capitale était peuplée par les riches américains et fréquentée par les plus grands intellectuels et politiques de l'époque. Les casinos, le faste, les chants, les spectacles de danse et la prostitution faisaient les nuits havanaises. Aujourd'hui, la fête est moins élitiste et sert plutôt à oublier les difficultés rencontrées au quotidien.
              Une petite promenade sur le Malecon ou dans le vieux quartier de la plus vieille ville latinoaméricaine, vous réveille les narines et attise votre faim. Alors si vous aimez les fruits de mer et le poisson, vous serez comblés. Mais vous ne trouverez pas ces mets à chaque repas car la gastronomie traditionnelle repose plutôt sur le porc ou le poulet. Pas très antillais tout ça me direz-vous. Pourtant, cuisiné au jus d’ananas et à la papaye, ça devient de suite un peu plus exotique.

 

Porc à la papaye. (pour ceux qui ne mangent pas de porc, cette recette peut se faire aussi avec du poulet)

 

Vue sur l'église et la place principale de Trinidad- Cuba1kg de porc

Oignon, ail

2 clous de girofle

Persil

Vin rouge

115 ml de jus d’ananas

Sucre brun

120 gr de papaye verte

Poivron rouge

Huile végétale

Eau

 

Couper la viande en dés et faîtes-la revenir dans l’huile. Ajouter l’ail, l’oignon et le sucre pour caraméliser le tout. Verser le vin et attendre que la sauce se réduise avant d’ajouter un peu de farine, un peu d’eau et le jus d’ananas. Laisser cuire à feu doux et y ajouter les petits morceaux de papaye et le poivron rouge coupé en lamelles.

 

Bien sûr l’accompagnement est ici tout trouvé puisque le riz est ce qui accompagne tout plat, ou presque. Pour le dessert, rendez-vous chez Coppellia, le marchand de glace le plus célèbre et le plus prisé de la ville (Parque Central). L’attente peut être très longue pour pouvoir déguster les boules de fraise et de chocolat d’une saveur inégalable (référence implicite au film Fresa y Chocolate, une vraie merveille et certainement le meilleur du cinéma cubain pour son message de tolérance et sa charge culturelle). Pour finir, un petit rhum avec un bon cigare et on y va pour danser un petit son ou une salsa dans les vieux quartiers de La Havane où la nuit risque d'être longue.

               La papaye est un fruit très répandu en Amérique latine et d'ailleurs, le pays qui en produit le plus au monde est le Brésil avec près de 1800 tonnes par an.

Ile de Saona- République Dominicaine                Les routes sur Cuba sont longues, les visites intéressantes et l'intérêt culturel énorme Alors ce premier pays sera déjà suivi d'une petite halte sur la mer des Caraïbes. C'est ici, sur une des plages les plus belles des Antilles, où cocotiers se couchent sur le sable chaud et où l'émeraude de l'eau vous chatouille avec délice, que vous trouverez votre bonheur. La fameuse Punta Cana, sa plage splendide de Bavaro et ses hôtels de luxe vous attendent pour un séjour de farniente et de rêve. La République Dominicaine, ne présente pas un grand intérêt hormis ses plages mais si vous avez la chance de côtoyer la population locale, il se peut qu'on vous propose un plat typique, un plat de fête, le Sancocho de siete carne. Sa préparation est tellement longue, qu'on a l'habitude de se réunir entre amis dans la cuisine où on improvise une sorte d'apéritif tout en s'adonnant à la tache. Entre la découpe de la viande et l'attente, le rhum coule à flots et les corps se laissent aller au rythme du Merengue.

Sancocho de siete carnes

Plage de Puerto plata-République Dominicaine500 gr de viande de chèvre
500 gr de saucisses
500 gr de viande de porc
1 kilo de viande de boeuf (si possible avec les os)
2 kilos de poulet
1 kilo de côtelettes de porc
                    Prévenez l'abattoir !!!!

2 citrons verts
1 cuillère à soupe d'ail moulu
Huile d'olive
2 piments verts

500 gr de yuca (facile à trouver!!!!)
2 cuillères de céleri
250 gr de pommes de terre
250 gr de melanga (patates douces)
3 bananes vertes
Fumet de viande ou 2 cubes
2 épis de maïs
Origan
Vinaigre
Zeste d'orange


        Si vous avez les ingrédients, rien de plus simple. Vous découpez tout en dés et vous commencez à cuire la viande de boeuf avec les épices. Les dés de viande doivent être imprégnés du citron vert avant d'être cuits. On y verse un peu d'eau et le vinaigre. 20 minutes plus tard, on ajoute le reste et on recouvre d'eau. Il suffit maintenant d'attendre en ne levant pas trop le coude car le rhum est fort ici!!!!! Le plat ayant l'aspect d'une soupe, n'hésitez donc pas sur la quantité d'eau. Un petit conseil : si vous avez le mal de mer, une partie peut-être remplacée par de la bière.
          
 Les merveilleux Mogotes de la zone de Viñales à Cuba       On ne peut bien sûr pas parler des Antilles sans évoquer le rhum. A Cuba, comme en République Dominicaine, on en trouve partout mais la qualité est variable elle aussi. Tout dépend de son âge et de sa pression. Plus il sera "añejo" (vieux), meilleur il sera. Malheureusement, la majorité de la population ne peut se permettre de s'acheter du bon rhum alors si vous sympathisez, quel beau cadeau vous leur ferez en leur offrant une bonne bouteille de Havana Club, le rhum le plus prisé sur l'île.    
          Contrairement aux autres pays d'Amérique latine, n'espérez pas vous désaltérer avec un bon verre de Coca. Ici, tout ce qui est américain est banni!! Pourtant pour vous satisfaire, vous trouverez toujours le pepsi local, le Tropicola. 
          Quant à la fameuse langouste. Elle devient difficile à trouver en dehors des restaurants (et parfois dans les cantinas où elle est moins chère) car les cubains n'ont pas le droit d'en détenir. Tout comme la viande de boeuf, la langouste de Cuba est uniquement réservée aux touristes et aux restaurants. Certes, le marché noir vous aidera à en trouver mais vous pourrez également trouver une issue un peu moins sympathique si le filon était découvert. Prudence!


        Je vous laisse donc savourer ces deux plats traditionnels et vous reposer virtuellement sur ces endroits magnifiques des Antilles. Je vous préviens que notre escale sera ici assez courte car la route est encore très longue. Prochaine étape, l'Amérique du nord avec le Mexique!!

par Sébastien Poutrain communauté : Carnets-de-voyages commentaires (5)   
ajouter un commentaire recommander créer un trackback
Retour à l'accueil

Commentaires

Des photos superbes,des textes magnifiques et une mine de renseignements digne d'un véritable guide touristique. Je vous dis encore un grand merci por ce travail exceptionnel qui mérite d'être connu et reconnu!! Bonne continuation.
Commentaire n° 1 posté par Suzanne il y a 3 jours à 18h28
et tu viens chez moi faire la cuisine ?
Commentaire n° 2 posté par BETREMIEUX il y a 5 jours à 18h31
De très belles photos comme toujours et maintenant si tu te mets à nous éveiller le palais, on ne va plus s'en sortir!!!! Ce site est de plus en plus complet et varié. Quelle chance de t'avoir trouvé!!!
Commentaire n° 3 posté par Morgane il y a 5 jours à 10h45
Je serai tentée par le porc à la papaye... C'est dans mes cordes!
Quant à Cuba, il faudra que je vous raconte mon expérience de 92 en plein embargo!
Bref, il faut que j'y retourne et peut-être même pour Noël...
Merci pour la balade et pour votre passage chez moi...où votre enthousiasme est très apprécié!
Commentaire n° 4 posté par El Duende le 13/11/2008 à 20h00
Bonsoir, j'avoue que n'étant pas fan de porc, je préfère le poulet à la papaye. J'attends avec impatience que vous me racontiez ça. J'adore les expériences de ce type!!! En tous cas, je pars une semaine en vacances alors pensez un peu à moi en me préparant tous ces articles qui me plaisent tant.
A bientôt. Sébastien
Réponse de Sébastien le 14/11/2008 à 23h40
et toujours de belles photos qui font rêver...
Commentaire n° 5 posté par eva baila le 13/11/2008 à 08h17
Oui, quoi de mieux qu'une évasion vers d'autres horizons. Revoir ces photos m'a aussi fait un peu frémir.
Merci Eva. Amitiés. Sébastien
Réponse de Sébastien le 13/11/2008 à 17h08

Trackbacks

Aucun trackback pour cet article
 
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur avec TF1 Network - Signaler un abus